Nouveau ! Oz by cath lance la Formule « conception avec un architecte d’intérieur »

Nouveau ! Oz by cath lance la Formule « conception avec un architecte d’intérieur »

Parce que vous n’avez pas toujours besoin de faire appel à un architecte d’intérieur pour l’ensemble de votre projet d’aménagement, et parce qu’il faut pouvoir adapter ses envies à son budget sans rogner sur la qualité, parce que nous avons tous envie de vivre dans un intérieur à notre image sans se ruiner, j’ai conçu une nouvelle formule de conseil en architecture intérieure : la formule conception.

a
À qui s’adresse la formule conception?

« La formule conception s’adresse à toute personne désireuse de faire appel aux services d’un architecte d’intérieur pour pouvoir créer et concevoir un intérieur qui soit à leur image et avoir accès à des pièces graphiques pour pouvoir réaliser leur rêve ».

Comment est née cette formule?

Cette formule est née d’un constat et d’un questionnement récurrent chez mes clients qui est de savoir « Ai-je les moyens de faire appel à vos services en tant qu’architecte d’intérieur»? Et la réponse à cette question est : OUI ! Il est tout à fait possible de faire baisser le coût global de mon intervention en adaptant vos besoins en fonction des différentes phases que je propose et que vous pouvez retrouvez en détail en suivant ce lien.

À chacune de ces phases correspond un montant d’honoraires. Et il faut savoir que toute ma mission, du début jusqu’à à la mise en oeuvre se découpe en 5 phases. Les 3 premières étant destinées à la conception :

Phase 1 : Avant projet sommaire
Phase 2 : Avant projet définitif
Phase 3 : Projet de conception générale

Plus on avance dans les phases, plus on entre dans le détail. Certaines personnes n’auront besoin que de la première phase de conception, pour simplement avoir des idées, des esquisses pour les débloquer sur leur projet quand d’autres auront besoin d’avancer un peu plus dans la phase 2, voire dans la phase 3.

D’autres  n’auront pas besoin d’être mises en relation avec des entreprises (Phase 4 : chiffrage), voire pas besoin du suivi de chantier (Phase 5). Or, il faut savoir que la phase conception représente à peu près entre 50% à 60% du montant des honoraires de l’architecte d’intérieur, le suivi de chantier étant la partie la plus conséquente puisqu’elle représente en moyenne 40% du montant des honoraires à verser à l’architecte d’intérieur.

Par conséquent, OUI tout le monde peut faire appel à un architecte d’intérieur pour la conception, jusqu’à un certain niveau en fonction de ses propres moyens : phase 1, phase 2 ou phase 3, voire les 3 phases en fonction des moyens que l’on a envie d’y mettre!

Quels sont les avantages de la formule conception?

Cette formule offre une certaine flexibilité et souplesse puisqu’elle permet d’adapter votre budget en fonction des phases mais également d’avoir accès à des pièces graphiques, à des plans et éventuellement à des perspectives pour réaliser votre projet avec des entreprises. Elle vous permet également de répondre à votre problématique d’aménagement tout en optimisant et en ayant l’aspect créatif de l’architecte d’intérieur et donc d’avoir l’expertise d’un professionnel pour ne pas faire d’erreur dans la conception de votre espace intérieur, afin qu’il soit vraiment à votre image !

En option : le chiffrage

En option de cette formule, il est également possible de bénéficier du chiffrage de votre projet par des entreprises que je référence et que je vous soumettrai. Cette option vous permet de partir serein avec des entreprise qui sont de bon conseil et qui vous aideront à réaliser votre projet. C’est donc une opportunité qui vous permet de faire des économies non négligeables sur les honoraires par rapport à une  formule complète puisque ça vous permet d’économiser presque la moitié des honoraires de suivi de chantier en ayant les pièces graphiques et les adresses des bonnes entreprises pour la conception et la mise en oeuvre.

Pour étudier votre projet plus en détails, avoir des informations sur cette formule n’hésitez pas à me contacter.

Catherine Le Gall, Agence Oz By Cath

Être une femme dans un milieu d’homme

Être une femme dans un milieu d’homme

Bonjour à vous, je suis Catherine Le Gall et pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis architecte d’intérieur, et vous pouvez retrouver mes réalisations sur mon site internet www.oz-bycath.com

Comment tout a commencé …

Aujourd’hui je voulais aborder une question qu’on me pose régulièrement qui est de savoir : être une femme dans un milieu d’hommes comment c’est et comment je le vis, moi en tant qu’architecte d’intérieur?

J’ai commencé à travailler dans ce milieu à 23 ans et pendant les 5 premières années,  j’ai travaillé en agence. Et à l’époque, quand on m’envoyait sur les chantiers j’avais beaucoup d’appréhensions : la peur d’être au milieu d’hommes, de ne pas savoir quoi dire, quoi faire, de ne pas me sentir légitime à cause de mon manque d’expérience… la peur d’être une femme « qui ne saurait pas quoi dire ».  Mais finalement, je me suis vite rendue compte que l’agence avait su s’entourer d’entreteneurs hommes qui étaient dans l’écoute, dans l’échange et donc qui construisaient le projet « avec » l’architecte d’intérieur,  et que c’était même un facteur important dans la sélection de ces entreprises. Et puis c’était important aussi de voir que ce n’était pas des hommes qui étaient là pour taper du poing sur la table, pour parler plus fort que les autres,  mais qui étaient posés et bienveillants et là pour travailler en équipe.

S’intéresser à l’autre, à l’artisan, à l’entrepreneur

Ce que j’ai compris également dans ces premières années, c’est à quel point c’est primordial de s’intéresser au travail des artisans, des entreprises, de ces hommes. Qu’ils avaient plaisir à partager et échanger sur leur savoir faire, leurs qualifications, et sur comment mettre en place les choses…  cela m’a permis d’apprendre énormément et j’ai compris que souvent ils étaient très heureux de ces échanges avec moi. Quand j’ai souhaité créer ma société plus tard, j’ai voulu retrouver ces valeurs et les remettre en place pour être bien entourée.

C’est le cas aujourd’hui, je suis bien entourée, mon rapport avec les entreprises que j’ai choisies est vraiment intéressant car il y a de la communication, de la bienveillance, on est dans l’échange pour trouver des solutions. Il y a aussi un franc parler que j’apprécie énormément avec les hommes : on ne repart pas avec un ressenti, on dit les choses sur le moment et on passe à autre chose… Sachant que je peux avoir un tempérament un peu masculin par moments,  je suis entourée d’hommes qui m’apaisent et savent trouver des solutions avec moi tout en ayant une forme « d’apaisement » sur moi.

Homme ou Femme, quelle différence dans la gestion des équipes?

Qu’est ce qui est différent lorsque c’est une femme qui gère les entrepreneurs? Il y a une forme de séduction mais jamais malsaine : je souris, je peux plaisanter sur le rapport homme/femme mais ça n’est jamais malsain et ça amène un petit peu de douceur dans les moments parfois un peu tendus.

Et la question de la légitimité?

En tant que femme on est légitime, mais on ne se sentira jamais légitime en face de machos, c’est pourquoi j’ai choisi de ne pas m’entourer d’hommes avec cette tendance. Je pense que les hommes et les femme sont au même niveau dans le milieu professionnel. On est capable de travailler tous ensemble. Pour ma part, j’ai la chance d’être bien entourée et j’adore mes entrepreneurs. Je leur rends d’ailleurs hommage au travers de cette vidéo. Aujourd’hui je suis bien dans ma vie professionnelle, et c’est aussi grâce à eux.

Ça fait également plaisir de voir qu’il y a des jeunes femmes qui prennent la relève de leurs pères qui ont créé des entreprises dans le bâtiment, et entre autre la peinture ou la maçonnerie. Cette nouvelle génération de femmes de 30-35 ans arrive et c’est bien aussi de les avoir comme interlocutrices.

La clé de la réussite dans sa relation aux entrepreneurs… et aux gens en général

Finalement le secret est donc de connaitre son métier, de ne prendre personne de haut, et d’être dans l’échange et la discussion au quotidien. C’est ce qui fait que ça fonctionne et que ça se passe formidablement bien :))

C’est donc un vrai plaisir de travailler avec des hommes et avec mes entrepreneurs en particulier. J’espère que cette vidéo vous réconfortera vous qui arrivez dans ce domaine, ou réconfortera les futurs clients échaudés à l’idée d’avoir affaire à une femme 😉

Bonne journée à tous !

Suivez moi sur Facebook ou sur Pinterest

Les esquisses en architecture intérieure : La phase clé de votre projet

Les esquisses en architecture intérieure : La phase clé de votre projet

Bonjour à vous !

Aujourd’hui j’aborde cette vidéo sur la thématique de l’avant-projet sommaire qui est la première phase que l’on réalise avec ses clients après avoir déterminé leur cahier des charges et les premiers rendez vous avec eux. C’est aussi la phase que j’appelle « Les esquisses » qui est le point de départ du projet.

a
Définir différentes propositions en fonction du cahier des charges

La phase des esquisses consiste à présenter différents plans ou parfois des perspectives, en fonction du type de projet, au client. Cela permet de présenter différentes propositions selon le cahier des charges prédéfini et affiner avec le client. Ces différentes propositions vont permettre de se projeter dans les volumes et les espaces et de montrer que différentes possibilités sont envisageables en fonction de ce cahier des charges. En effet il n’y a jamais qu’une seule solution, il y a toujours plusieurs potentialités à envisager selon son mode de vie donc autant choisir la solution la plus adéquate en fonction des personnes qui vont vivre le lieu. C’est la raison pour laquelle en vraie professionnelle, il est indispensable de présenter au minimum trois esquisses de plan pour avoir un panel de propositions et de possibilités.

Exemple de propositions pour l’aménagement d’une salle de bain

L’exemple présenté ici est celui d’une salle de bain : le volume est petit, mais sachez que pour un appartement ou une maison, le principe est le même si ce n’est que les pièces potentiellement peuvent être à différents endroits, par exemple une cuisine dispatchée à différents endroits alors que là, c’est la baignoire ou la douche qu’on va déplacer.  Ici, je vous présente l’état des lieux, donc une pièce simple, et le cahier des charges qui était d’avoir une double vasque, un wc, une douche et une baignoire. Les différentes esquisses que je vous présente ici donnent plusieurs variantes avec plus ou moins de rangements et un WC plus ou moins séparé. Ce qui a permis aux clients de se projeter dans le volume, d’identifier ce qui leur correspondait le mieux et finalement d’opter pour l’option N°5 qui leur permettait plus de flexibilité avec un WC qui pouvait être en parti séparé de la salle d’eau pour un usage en parallèle.

Choisir le bon professionnel pour avoir le choix … sans les regrets

Cet exemple d’espace restreint montre à lui seul beaucoup de possibilités d’aménagement, ce qui prouve bien que quand il s’agit d’un appartement ou d’une maison où les implantations de pièces et de circulation peuvent être remises en cause, il y a du potentiel à réfléchir à plusieurs esquisses pour répondre au mieux à vos besoins et à votre mode de vie. D’où l’importance d’avoir un vrai professionnel en face de vous, que ce soit un architecte d’intérieur, un architecte ou autre, en tout les cas quelqu’un qui fasse preuve de créativité et qui puisse vous proposer plusieurs pistes, afin de définir celle qui vous correspond le mieux et de n’avoir aucun doute sur le plan définitif que vous aurez choisi.

De mon côté,  je vous souhaite bon courage dans vos projets et vos réalisations et si vous avez besoin de me contacter, vous pouvez le faire via le site,  ma page Facebook ou mon profil Pinterest !

A très vite!

Bien choisir et installer son escalier (suite) : les différents types d’escaliers et leurs contraintes!

Bien choisir et installer son escalier (suite) : les différents types d’escaliers et leurs contraintes!

Bonjour à vous, je suis Catherine Le Gall, architecte d’intérieur, vous pouvez découvrir mes réalisations sur le site www.oz-bycath.com  et suivre les articles sur le blog à l’adresse www.blog-bycath.com/blog ! 

Je vous présente la deuxième vidéo sur les Escaliers pour vous parler encore de quelques questions qu’on pourrait se poser avant de se lancer. (Pour voir la première partie, cliquer ici) 

A partir du moment où vous avez répondu aux questions préliminaires concernant votre futur escalier, à savoir :

  • Quelle sera la forme de ma trémie?
  • Quelle arrivée à l’étage?
  • Quel encombrement pour l’installation de mon escalier?
  • Escalier principal ou secondaire?
  • Vous pouvez passer à l’étape suivante, qui sera :

Comment déterminer la forme de mon escalier?

Parmi les formes d’escaliers le plus simple est l’escalier droit. Cependant son encombrement au sol est le plus important, aussi il est utile de s’interroger au préalable sur la place dont on dispose au sol avant d’envisager tout achat ou installation d’un escalier droit. 

  • L’escalier tournant est intermédiaire : l’encombrement au sol est moins important et permet de détourner certaines contraintes et d’arriver en partie haute ou en partie basse selon vos besoins.
  • Mais le top du top de l’optimisation, c’est l‘escalier hélicoïdale, à spirale ou dit en colimaçon qui peut se mettre n’importe où grâce à son implantation et à son volume au sol bien moins importants que les formes d’escaliers droits ou tournants.a

Autres astuces :

Mais il y a d’autres astuces à connaitre pour avoir un encombrement au sol moins important, notamment dans le cas du choix d’un escalier secondaire :

  • Les escalier dit à pas japonais
  • Les escaliers escamotables
  • Les escaliers type meunier

Tous ces escaliers ont des hauteurs de marche plus importantes et des profondeurs de marche plus courtes pour avoir un escalier plus raide, et donc un encombrement au sol moins important.

Escalier sur mesure? En série? En kit?

En fonction de la nature de votre escalier, s’il s’agit d’un escalier simple à réaliser et que votre budget n’est pas extensible, vous pouvez opter pour un escalier en kit ou un escalier de série. Si vous êtes bricoleur, n’hésitez pas à vous lancer. Si en revanche vous devez faire face à plus de contraintes comme l’encombrement au sol ou l’arrivée à l’étage n’hésitez pas à faire appel à un ESCALIETEUR… hé oui, ça existe, ce sont des professionnels des escaliers et c’est bien leur petit nom. Ils sont spécialisés dans la mise en oeuvre de plans, et la réalisation. Vous pouvez également faire appel à un artisan menuisier ou dernière possibilité, aux Compagnons du devoir spécialisés qui nous font des bijoux d’escalier!

Voilà c’était la deuxième vidéo sur les escaliers, et je dois vous avouer que j’ai encore plein de choses à vous raconter, il y en aura donc très vraisemblablement une troisième!

Retrouvez toutes mes réalisations ou suivez-moi sur ma page Facebook  et retrouvez les sources des photos de cette vidéo sur Pinterest.

4 Questions à se poser pour bien choisir et installer son escalier intérieur

4 Questions à se poser pour bien choisir et installer son escalier intérieur

Bonjour à vous, je suis Catherine Le Gall, architecte d’intérieur, vous pouvez découvrir mes réalisations sur le site www.oz-bycath.com  et suivre les articles sur le blog à l’adresse www.blog-bycath.com/blog ! 

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des escaliers intérieurs : Comment bien choisir, et surtout bien installer votre futur escalier? Voyons ça de suite! 

Première question : Escalier principal ou secondaire?

Escalier Principal: Dans une maison, pour relier deux étages par exemple : au rez de chaussée, on retrouvera toutes les pièces à vivre, et les pièces dédiées au sommeil seront regroupées au 1er étage. Vous allez donc utiliser cet escalier plusieurs fois quotidiennement : il doit donc être confortable et le confort est lié à la fois à la largeur, mais également à la hauteur et à la profondeur de marche. Ce sont des critères indispensables à prendre en compte afin que votre escalier soit confortable à la descente, comme à la montée! Il devra être suffisamment large pour monter ou descendre des choses encombrantes ( pensez à votre déménagement!)
Escalier secondaire : C’est souvent un escalier droit et plus raide, qui mène à une mezzanine, par exemple ou à un grenier, ou à des combles. Il est moins utilisé on ne le monte pas au quotidien (plusieurs fois par jours), par conséquent il peut-être « travaillé » d’une autre manière que l’escalier principal.

Seconde question : Où va se trouver la trémie ? Quelle forme aura-t-elle?

Pour déterminer la trémie si elle n’existe pas d’origine, il faudra regarder la composition du plancher de manière à essayer de limiter la modification structurelle du plancher pour faire passer cet escalier.

Troisième question : Comment doit-on arriver à l’étage? Dans quel sens?

Faut-il éviter une soupente de toiture et se réserver une échappée de tête suffisante, avec une arrivée d’escalier dans un certain sens? Doit-on arriver dans un dégagement déjà existant car il y a une distribution des pièces spécifique? Ces questions sont essentielles pour arriver sur le palier supérieur de la manière la plus optimisée et efficace possible, et surtout dans le bon sens!

Quatrième question : l’encombrement de votre escalier

Contrairement à la question de l’arrivée sur le palier supérieur, la question de l’encombrement de votre nouvel escalier va concerner la partie basse. Si vous avez beaucoup d’espace en étage inférieur,  vous n’aurez pas de questions à vous poser… mais si vous avez peu d’espace , c’est un paramètre à prendre absolument en compte, quant au choix de la forme, et du sens  de votre escalier!

Cette première vidéo était un petit peu technique, mais une fois que vous aurez répondu à toutes ces questions, nous passerons à la partie plus funky : l’esthétique et la partie formelle de votre futur escalier!

A très vite pour la seconde vidéo !

Retrouvez toutes mes réalisations ou suivez-moi sur ma page Facebook et retrouvez les sources des photos de cette vidéo sur Pinterest.

Hygge!

Hygge!

Aujourd’hui j’ai envie de vous faire partager quelque chose que j’ai finalement découvert tout récemment : pourquoi suis-je autant attirée par les pays du Nord? Tous les ans, je mets au moins un pied dans l’une des grandes capitales nordiques et scandinaves qui m’ont toujours attirée avec leur ambiance, leur atmosphère et également, je dois bien l’avouer, grâce aux hommes scandinaves que je trouve grands, sveltes et tout à fait à mon goût 😉

 

NB: l’homme scandinave peut-il être Hygge? 

Mais la vraie raison pour laquelle j’aime les pays scandinaves c’est pour leur attitude « hygge » (j’espère que ma prononciation à la danoise n’est pas trop mauvaise, je vous laisse le lien de la vidéo de prononciation ici de manière à être bien tendance dès la rentrée 2017 😉

C’est quoi être Hygge? 

Si le Danemark arrive en tête de liste des pays où il fait bon livre, c’est aussi grâce au Hygge : le symbole du confort, du  bien-être et du partage. Pour moi, ces pays ont cette faculté à créer l’atmosphère pour se sentir bien et à mettre en pratique plein de petites choses que je vais partager avec vous ici :

Hygge c’est par exemple cette sensation que l’on éprouve quand on se prélasse dans son canapé avec de grosses chaussettes aux pieds enroulé dans un plaid, pour lire un bon livre, écrire ou regarder un bon film. Mais c’est aussi un moment de partage avec ses amis, sa famille, partager un bon repas, un dîner, un gouter, un bon café ou un chocolat dans l’un de ces cafés scandinaves typiques et tellement cosy …

C’est aussi apprécier la chaleur du soleil sur son visage ou l’air frais lors d’une balade automnale, c’est prendre un bon bain ou un verre de vin à la lueur des bougies, c’est se déplacer à vélo, aller à son rythme et prendre son temps, c’est s’autoriser des douceurs à l’heure du gouter, mais c’est aussi profiter du moment présent et de chaque instant comme si c’était le dernier.

A chacun sa Hygge attitude, malgré ma prononciation hasardeuse vous aurez compris le concept qui consiste à se faire du bien et à s’écouter pour pouvoir identifier ces petits moments de plaisir qui nous réconfortent dans la journée et à les réaliser comme des rituels à s’approprier au coeur de notre quotidien. Par mon métier, la hygge attitude va de soi, offrir un confort et un bien être dans les intérieurs de mes clients est primordial et constitue mon coeur de métier au quotidien.

Lecture Hygge

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à découvrir le livre HYGGE, the Danish way to live well de Meik Wiking, une véritable bible pour tout savoir sur le hygge.

A très bientôt et une très belle année 2017 Hygge à souhait!

Retrouvez ici d’autres vidéos et mes réalisations sur mon site.
Et venez discuter hygge sur ma page Facebook !

 

Pin It on Pinterest