L’intuition est un sujet assez délicat quand il s’agit de sphère professionnelle. Parfois mal interprété, le terme d’intuition semble faire référence à quelque chose de magique, quasi ésotérique alors qu’il n’en est rien. L’intuition est la somme des expériences vécues qui nous permet en une fraction de seconde de prendre des décisions sur un ressenti qui vient comme une évidence. La question est donc moins de savoir si l’intuition existe que de déterminer SI et QUAND il faut se fier à son intuition dans le cadre de son métier.

Pour ma part, je suis certaine que dès le premier rdv avec des clients elle est là, présente en filigrane.

Quand l’intuition complète l’expertise

Avoir de l’intuition ou s’y fier n’exclut en aucun cas l’expérience, les compétences techniques et donc l’expertise, bien au contraire. La base c’est la connaissance, le savoir et l’expérimentation.

Un exemple? Lorsque je réalise des esquisses d’aménagement pour mes clients, je tourne dans tous les sens tel un jeu de Tetris les fonctions pour trouver différentes options de plan qui puissent correspondre à leurs attentes. Lorsque je sens que la solution adéquate, celle qui correspond en tout point à l’attente de mes clients est là, un véritable sentiment de conviction surgit. Si elle n’est pas encore au rdv après plusieurs plans, je me pose et prends du recul pour trouver un nouveau souffle. Instinctivement la dernière option trouvée finit alors toujours par être celle retenue par les clients. Leur choix me semble une évidence bien souvent avant même qu’ils ne les aient vu eux même.

Se mettre à l’écoute de ses ressentis

Peut-être me direz-vous qu’il suffit de bien écouter ses clients pour arriver au résultat ci-dessus. Pas certaine. Je crois que certains messages, certaines attentes ne sont pas toujours explicités verbalement. Qu’une part d’impalpable se laisse sentir et ressentir intuitivement dans les échanges et donnent des informations qui font la différence pour un projet pour peu qu’on sache les percevoir.

Intuition vs nombre d’or

Lorsque je parlais il y a peu avec un compagnon du devoir, nous échangions sur la façon de déterminer les proportions dans nos dessins respectifs. Il me parlait du nombre d’or comme outil de son quotidien. De mon côté, j’ai souri intérieurement en réalisant que je faisais toujours mes dessins intuitivement. Ce qui m’a toujours aidée, c’est d’observer autour de moi les proportions qui me « parlent » et de simuler dans l’espace pour valider mon impression finale

Pour ma part, je vois  l’intuition comme une forme d’intelligence émotionnelle incroyable. Elle se construit au travers de l’expérience, du vécu. C’est un petit truc en plus indéniable et qui peut réellement faire la différence pour peu qu’on l’écoute !  Elle m’aide dans mon quotidien à relier la somme de mes expériences et à prendre mes décisions, à développer ma créativité. Elle me permet de réaliser mes projets d’architecture intérieur avec une plus grande finesse et d’avantage de sensibilité.

Pin It on Pinterest

Share This