5 questions incontournables à se poser avant de se lancer dans une renovation par l'agence Oz by cath

C’est décidé, vous vous lancez dans un grand projet de rénovation, vous allez refaire entièrement votre appartement : tout casser, démolir, repenser les volumes, les revêtements, la peinture… Doucement ! Aussi enthousiasmante que soit l’idée de rénover son appartement pour en faire le cocon douillet de ses rêves, il y a quelques questions essentielles à se poser en amont, histoire de ne pas se retrouver à pleurer dans sa cuisine, une masse à la main…


Question n°1 : rénovation oui, mais êtes-vous propriétaire ou locataire ?

En fonction des possibilités, les rénovations de votre espace de vie ne seront pas régies de la même manière. Le propriétaire a un droit de regard sur tous les choix du locataire (revêtement de sol, de mur, cuisine, aménagements spécifiques…). De plus, la location est souvent à court terme dans les lieux, le locataire ne souhaite donc pas investir plus que de raison dans les travaux, contrairement au propriétaire qui est libre comme l’air de faire ce qu’il lui plaira… enfin presque !

En réalité, s’il est en copropriété, il devra s’en remettre à l’approbation des autres copropriétaires pour toutes les modifications qui toucheront à la structure de l’immeuble : conduits de cheminées, fenêtres, porte d’entrée donnant sur palier…

Question n°2 : casser un mur ou une cloison, quelles conséquences ?

À savoir : Dans l’ancien, certaines cloisons deviennent semi-porteuses dans le temps. Vous pouvez d’ailleurs lire sur le sujet cet article.
Dans un cas comme dans l’autre, vous devrez reprendre le plafond en enduit, peinture, voile ou toile de verre, faux plafond… et le sol car il y aura un manque de parquet ou de revêtement de sol à l’ancien emplacement de la cloison ou du mur. Si de plus c’était un mur porteur, alors vous devrez, en plus du reste, reprendre les charges, ce qui implique une étude d’ingénieur, la démolition de l’objet du délit et la mise en œuvre d’une structure (HPN ou IPN) par un entrepreneur habilité et avec assurance dommage-ouvrage tant qu’à faire. (En amont de la démolition, si vous êtes en copropriété, vous aurez demandé les accords en assemblée générale, évidemment).

Question n°3 : je veux changer mes meubles agencés

NB : Les meubles agencés sont des meubles fixés, souvent sur mesure.

Prenons une pièce au hasard, disons que vous avez décidé de refaire votre cuisine (et si vous manquez d’idées de rénovation de cuisine, cliquez sur ce lien) :

  • Qu’y a-t-il au sol sous les meubles ? Est-ce que le revêtement « file » sous les meubles, est-il potentiellement endommagé, décoloré par le temps et donc ré-exploitable ou non ?
  • Selon le nouveau revêtement de sol envisagé, quelle épaisseur fera-t-il et sera-t-il à la même hauteur que le revêtement du couloir ou de la pièce voisine ? Un seuil sera-t-il nécessaire ?
  • Une fois les meubles enlevés, souhaitez-vous garder la crédence ? Attention, il n’est pas dit qu’elle sera encore à bonne hauteur.
  • Derrière les meubles hauts, les murs sont-ils à reprendre, y-a-t-il plusieurs épaisseurs de vieux papiers peints ?
  • Le mur est-il criblé de trous de fixation et nécessite-t-il d’être enduit avant d’envisager de le repeindre ?

Question n°4 : quels sont les frais cachés à engager dans la rénovation de mon appartement?

Au-delà de ce qui est parfaitement visible, il y a… le peu visible ! Vous savez, ces « petites » choses utiles qui vous amènent l’eau au robinet ou l’électricité pour allumer votre lampe. Et oui, je parle de la plomberie et de l’électricité. Et là, le projet se corse un peu financièrement. Au-delà du beau lavabo, de la nouvelle douche à jets d’eau ultra-sophistiqués, il va bien falloir encastrer la tuyauterie si possible ou la laisser apparente faute de moyens. Sans compter que les évacuations seront peut-être à revoir selon la nouvelle configuration que vous imaginez. Et il en va de même pour l’électricité, qui est tellement normative qu’il n’est pas rare qu’il faille tout déposer pour se remettre aux normes.

Question n°5 : quel est le budget à prévoir pour refaire un appartement ?

Quand on parle de prix ou de budget de rénovation, les tarifs des entreprises entrent hautement en ligne de compte dans le budget final et peuvent venir brider vos envies de créer un intérieur à votre image.
À moins d’avoir un budget illimité, et je vous le souhaite, une des solutions consiste à prévoir un projet intermédiaire, qui permet de faire le point sur les rénovations incontournables pour vous, et épargne parfois des déceptions voire des palpitations à la réception des factures…

Toujours aussi motivé pour refaire votre appartement ?

Super ! Vous l’avez compris, il est tout à fait possible mais difficile de se lancer tout seul dans des travaux de rénovation. Vous faire accompagner par un architecte d’intérieur vous permettra, outre la clarification de points techniques souvent complexes, de vous éparpiller dans des dépenses imprévues et souvent malvenues.

Pour en savoir plus :
Mon parcours
Travailler avec un architecte d’intérieur
Et pour me confier votre projet, discuter de vos envies, c’est ici que ça se passe.