Pour ce projet, c’est mon ami et menuisier qui m’a appelée à « la rescousse ». En arrivant sur les lieux de notre rendez-vous il me glisse en souriant : « C’est un challenge et  j’ai toute confiance en tes idées… » : le ton est donné !

C’est donc accompagnée de la propriétaire des lieux, que je découvre un joli volume en mezzanine de 31m² ouvrant sur un large loft. 

La demande : Aménager un « studio d’ado » comprenant un espace nuit, une salle d’eau, un dressing et le maximum de surface libre pour accueillir les copains, travailler, flâner…


Challenge n°1 : Un espace ouvert & lumineux

Le challenge le plus important était de conserver visuellement l’espace mezzanine le plus ouvert possible pour garder l’esprit du loft, mais également afin de garder un maximum de luminosité via les fenêtres en mezzanine sur rue et la verrière située à cheval sur le vide RDC et la mezzanine. Des contraintes importantes puisqu’elles ne permettaient pas un cloisonnement classique.

Par ailleurs la hauteur sous la charpente métallique étant de 1m38 au plus bas et le passage le plus haut à 1m66 au centre, il fallait conserver autant que possible le volume libre au centre de la mezzanine. Ce dernier élément étant la contrainte ultime.


Challenge n°2 : Un espace nuit cosy & modulable

Toutes ces contraintes de départ, m’ont amenées à placer l’espace nuit du même côté que la future salle d’eau pour dégager le maximum d’espace libre sur le reste de la mezzanine. L’espace nuit s’appuie contre la partie sous toiture la moins haute et se délimite côté salle d’eau par le meuble dressing situé à l’aplomb de la charpente métallique.

De cette façon, le meuble est accessible des deux côtés, la penderie, ainsi que les étagères étant côté salle d’eau et une niche ouverte servant de chevet côté lit. Le meuble dressing en lui-même suffit à cacher l’espace lit visuellement depuis le rdc. Toutefois en pied de lit se trouve en complément un paravent doublé d’un meuble bas de rangements. Ce module mis sur roulettes est mobile afin d’ouvrir ou de dissimuler davantage l’espace nuit. Il peut également être utilisé désolidarisé de l’espace nuit et être placé ailleurs pour se cacher davantage des regards depuis le rdc selon l’humeur du jour.


Challenge n°3 : Une salle d’eau passante & intime

A l’origine, la mezzanine recevait un espace réunion et bureau, aucun point d’eau n’existait. Il fallait donc prendre en compte la situation des wc du rdc pour implanter la future salle d’eau avec en prime une contrainte non négligeable : garder l’accès vers la coursive afin de permettre l’accès éventuel à cette salle d’eau supplémentaire aux autres chambres de l’étage (elles même accessibles depuis un autre escalier).

Quand bien même la sous pente de toiture qui ne permettait pas de mettre la douche n’importe où, on gagne une douche sur mesure en corian de 1m80 m de long par 1m de large, une vasque sur pied et plus de profondeur visuelle encore grâce aux miroirs qui prolongent l’effet de perspective lorsqu’on arrive depuis l’escalier menant à la mezzanine. Une porte coulissante dissimulée permet quant à elle de fermer lorsqu’on est dans la salle d’eau et de laisser ouvert le reste du temps pour conserver la perspective. Une salle d’eau passante, qui devait permettre l’intimité tout en conservant l’arrivée de lumière naturelle, objectif atteint.

En conclusion :

C’est un studio à la fois ouvert et intimiste qui s’intègre aux lieux par des lignes simples et épurées pour mettre en valeur la structure existante qui en fait tout le charme.  Même si il n’y paraît pas et que le projet s’intègre parfaitement, ce fut un vrai challenge dont le résultat tout en sobriété cache bon nombre de détails et de longues heures de réflexions… J’adore!

Retrouvez le projet complet ici & l’avant-après du projet précèdent Fleury

Pin It on Pinterest

Share This