Choisir un tapis, c’est avant tout le prendre à la bonne taille !

L’acquisition d’un tapis n’est pas chose aisée tant les possibilités qui s’offrent à nous sur le marché sont vastes en termes de couleur, de matière et de prix.Si tous ces éléments sont importants, il en est un qui est déterminant : la taille.Que vous l’achetiez sur mesure ou non, il est indispensable de bien déterminer les dimensions de votre tapis en fonction de son emplacement.Pour rappel, la fonction première de votre tapis est de délimiter une zone. Il doit ensuite apporter de la couleur, de la chaleur et du confort.

Mais alors pourquoi est-ce si important de bien le dimensionner ?

C’est simple : trop petit, il donnera l’effet de flotter dans la pièce. Inversement, trop grand, il ne laissera plus apparaître le sol et surchargera votre pièce. Voici donc quelques règles de base à prendre en compte pour vous aider à faire les bons choix :

Dans la salle à manger

Le tapis doit être plus grand que la table, mais plus encore, il doit permettre de reculer sa chaise une fois assis tout en étant toujours sur le tapis afin d’éviter d’avoir les pieds de chaise en équilibre entre le tapis et le sol. Autrement dit, prévoyez au minimum 60 cm de plus en périphérie de votre plateau de table.

Notez également qu’avoir un tapis qui reprend la forme de la table assure une belle harmonie. Ainsi une table ronde sera sur un tapis rond, une table rectangulaire sur un tapis rectangulaire, cela va de soit non?

Dans le salon

Lorsque l’on bénéficie de suffisamment d’espace, l’idéal est de faire en sorte que le tapis dépasse de 15 à 20 cm de part et d’autre du canapé. Si l’espace est trop restreint, on pourra placer le tapis à cheval sous le canapé, le principal étant que les pieds avant du canapé et des fauteuils associés à l’espace salon reposent sur le tapis, ainsi que la table basse évidemment.

Évitez à tout prix que seule la table basse repose sur le tapis, cela signifierait qu’il est définitivement trop petit.

Dans la chambre

Si celle-ci est grande, vous pouvez alors vous permettre de faire reposer tout le lit et les chevets sur le tapis en prenant soin de conserver une bande supplémentaire en bout de lit. Si votre tapis est légèrement plus petit que prévu, gardez la même configuration en sortant les chevets et la tête de lit de la surface du tapis, mais en conservant quoiqu’il arrive une bande en extrémité de lit.

Vous pouvez également prévoir des tapis de descente de lit plus petit si vous souhaitez simplement un agrément douillet au réveil sans trop cacher visuellement le sol existant.

Pour résumer

On ne choisit pas le tapis en premier lieu, mais bien la disposition du mobilier dans la pièce afin de déterminer ensuite la taille idéale du tapis : vous verrez alors que les possibilités vont se restreindre et votre choix sera plus facile. Le tapis s’adapte à la disposition du mobilier, ce qui signifie donc que lorsque vous déménagez et changez de configuration vos pièces, il peut arriver que votre tapis ne soit plus adapté. Mais promis, on lui trouvera toujours une autre place pour créer un autre univers 😉

Vous aimerez aussi :

Quelle place pour la télévision dans son aménagement intérieur?
Rendons à l’angle ses lettres de noblesse !

 

Pin It on Pinterest