Qu’il s’agisse de pierre ou de bois, le ponceur est l’artisan qui a ce don si particulier de raviver la matière et bien plus encore.

Poncer les sols, une étape indispensable

L’intervention du ponceur est en effet indispensable avant toute finition de sol pour :

  • Rétablir la différence de niveau entre les pierres ou lames de parquets mais aussi avec les seuils des pièces voisines
  • Éliminer au mieux les rayures et tâches qui apparaissent avec le temps

Dans ce moment charnière avant la finition, on en profite également pour remplacer les lames ou pierres plus abîmées, reprendre les joints, reboucher ou mastiquer les imperfections de structure et reprendre les incrustations si nécessaire.

Poncer un parquet
Poncer un parquet
Poncer un parquet
Poncer un parquet
Poncer un parquet
Poncer un parquet
Poncer un parquet
Poncer un parquet

Un travail en plusieurs étapes

Le travail commence dès lors par des ponçages qui s’effectuent en plusieurs passages successifs, enlevant entre 2 et jusqu’à 8 mm selon l’état et l’épaisseur de la matière première. Ces différents passages allant du plus gros grain au plus fin s’effectuent avec différents types de ponceuses (la surfaceuse, la meuleuse ponceuse, la ponceuse d’angle, ponceuse à bande le long des plinthes…)

Poncer un sol en pierre
Poncer un sol en pierre
Poncer un sol en pierre
Poncer un sol en pierre
Poncer un sol en pierre
Poncer un sol en pierre
Poncer un sol en pierre
Poncer un sol en pierre

Le temps de la finition

Vient ensuite la finition qui n’a pas pour seul but de donner son aspect final mais bien de protéger ces matières naturelles somme toute sensibles aux tâches et agressions. Il existe pour le parquet la possibilité de l’huiler, le cirer, le peindre ou de le vitrifier. La pierre quant à elle recevra un traitement par cristallisation ou imprégnation.

Au-delà de ces phases classiques, on peut apporter d’autres effets de surface à ces matières naturelles, tel qu’un aspect vieilli, flammée, brossée, adouci, poli à la pierre entre autre.

Et voilà un coup de jeune pour des matières bel et bien nobles, vivantes et si précieuses dans nos intérieurs.

Merci à Clara Ponçage qui fut l’un des intervenants pour faire revivre la pierre du hall de la maison de maître.

Poursuivez la lecture en découvrez sur ce blog d’autres métiers méconnus, comme celui de maître-âtrier ou de staffeur

Pin It on Pinterest