Si vous me demandiez aujourd’hui quel nom connu et reconnu résonne comme une référence pleinement actuelle et moderne dans mon métier, je n’hésiterais pas une seconde : Joseph Dirand. On tentera de ne pas s’attarder sur le physique plutôt agréable du jeune homme ni sur sa visibilité médiatique (méritée), mais plutôt sur son travail et ses réalisations qui sont pour moi la représentation que je me fais du métier d’architecte d’intérieur.

Son travail est tout en précision. On y ressent la volonté d’intégrer l’histoire du lieu en gardant certaines références, tout en intervenant de manière sobre. Cette sobriété qui semble si facile, simple, relève en réalité d’un travail minutieux de proportions, de détails précis de mise en œuvre pour atteindre une forme de minimalisme à la John Pawson, une très belle référence que j’adore également. C’est cette alchimie et le travail d’association des matières qui créent l’intemporalité de son intervention.

Le choix des couleurs, du mobilier, le dessin des éclairages aux formes pures viennent finaliser élégamment ses volumes pensés comme des scénographies.

Entre Le Flandrin, Monsieur Bleu, Givenchy Paris et de multiples projets de particuliers… je vous invite à découvrir l’ensemble de ses projets ici. (Photographie : www.adriendirand.com, et oui le talent est une histoire de famille)

Vous aimerez aussi :

AESOP : la marque cosmétique qui a tout compris
Rencontre avec Etienne Fougère, compagnon du devoir
Minimalisme

Pin It on Pinterest